BLEUS VISAGES DE SETE

thumbnail

Vous voulez découvrir ou explorer l’âme de Sète, méditerranéenne, insulaire et métissée? Le livre et l’expo de Julien Boudet s’imposent de toute urgence. Photographe de mode installé (exilé) à Brooklyn, Julien Boudet revient souvent dans sa ville natale. De ses passages, il a tiré une centaine de portraits en noir et blanc saisissants et quelques vues singulières. Cela donne « Bleus visages », un beau livre (Editions Khal) et une double expo, en plein air sur l’esplanade de la ville (jusqu’à fin août) et dans la chapelle du Quartier Haut (jusqu’à fin juillet). Un reportage-escale absolument original, qui mixe photo de famille et art urbain.

Bonne année en coréen

IMG_3106 (2)

A L’heure où les deux Corée esquissent un rapprochement pour le prochain JO d’hiver, souhaitons une année de paix pour ces deux pays et dans le monde avec une illustration extraite de la version coréenne (du sud) de mon dernier livre « Philosopher à la plage ».

Cap sur l’Italie

img_2102

Terre de peinture, d’architecture, de sculpture, d’opéra et de cinéma, l’Italie est aussi un creuset de philosophie et ce, depuis les origines les plus lointaines de la discipline.Cette réalité reste méconnue,sans doute à cause de l’extraordinaire fécondité italienne dans le domaine de l’art.
En partenariat avec l’association Dante Alighieri de Sète ce second cycle de conférences propose de découvrir ou de redécouvrir les figures marquantes et les grands courants de cette philosophie, ou plutôt de ces philosophies essentielles au développement de la pensée occidentale. En 2018, quatre conférences à la Médiathèque François Mitterrand, à Sète, en reconstitueront l’histoire comme une fresque. Un voyage dans le passé des idées pour mieux affronter le chaos du monde actuel.

Jeudi 25 janvier 2018, 18 h : Giordano Bruno, derniers jours avant le bûcher.
Jeudi 8 mars, 18h : Giambattista Vico, précurseur de la modernité.
Jeudi 5 avril, 18h : Nietzsche, une errance italienne.
Jeudi 3 mai, 18h : Umberto Eco , petite philosophie du rire dans le Nom de la Rose.

 

Tous à la plage

photo

Les beaux jours reviennent et avec eux la promesse des vacances et du temps retrouvé. La perspective de plages et de soleil. Dans mon dernier livre « Philosopher à la plage » (Albin Michel) je vous invite à profiter de la pause estivale pour…philosopher. Pour réfléchir à notre vie dans un monde toujours plus chaotique, chercher plus de lucidité, de courage, d’optimisme, d’utopie aussi.

A la plage, oui.  Malgré le sort dramatique des migrants en Méditerranée orientale? Malgré l’érosion et la pollution des côtes? La récession et l’état d’urgence? Pas malgré, à cause de ces événements.

La plage comme un moment et un espace pour renaître à soi-même et mieux répondre aux appels du monde. Bonne lecture.